France Nagy

lun. 17 octobre 2016 Un livre, des chats et des mandalas... la la la !



Blog de France Nagy

Deux.

Aujourd’hui, j’ai voulu me faire un cadeau. J’étais poussée par un besoin de me chouchouter, de me faire du bien, tout simplement. Aucune idée précise en tête, je me suis laissée guider par les rares boutiques ouvertes…

J’ai fini dans le rayon « livres » de Monoprix. Etonnant, n’est-ce pas? 

J’ai regardé quelques ouvrages, et j’ai rapidement trouvé ce qui allait m’apporter cette douceur que je recherchais. Un chat gris en couverture, qui semble ronronner de plaisir, et un titre prometteur : « L’amour retombe toujours sur ses pattes ». La petite phrase en quatrième de couverture annonce la couleur de ce roman à l’eau-de-rose… « Deux adorables chats transforment la vie en conte de fées. »

Voilà le genre d’histoires que je ne lis jamais… sauf aujourd’hui! Et pourquoi pas, après tout? Arrêtons de réfléchir, et enclenchons la machine à rêver. Moi aussi j’ai deux adorables chats, ils pourraient très bien transformer ma vie en conte de fées!

Sauf que… 

Chez moi, tout marche par deux. Quand j’adopte un chat, j’en adopte deux. Donc quand j’achète un livre, j’en achète deux. J’aurais pu m’arrêter à cette jolie histoire, mais non!

J’ai failli choisir « Du bonheur » de Frédéric Lenoir. Trop de concentration nécessaire, ce n’est pas le moment pour moi de le lire. On verra plus tard.

Mes yeux se posent alors sur un titre choc. « Tuer le père »

Amélie Nothomb. 

Je n’ai lu qu’un ouvrage de cet auteur, c’est très particulier. On adore ou on déteste, il n’y a pas de juste milieu. Ses histoires sont souvent très sombres. Dans ce titre, la couleur est annoncée. La quatrième de couverture prévient que le roman est noir. Je n’avais pas franchement adoré le premier… la curiosité me pousse malgré tout à ouvrir la première page de celui-ci. Les premiers mots finissent de me convaincre… 

L’histoire démarre le 6 octobre 2010. C’est la date de mon anniversaire.

Je suis donc repartie avec mes deux livres, cadeau du jour. 

Je ne pouvais pas m’arrêter à une jolie histoire rose et grise… il me fallait un roman noir et rouge.

Mes deux facettes continuent de s’exprimer, elles ne peuvent pas s’en empêcher.

En fin de compte, même mon premier livre est coupé en deux… 

« Chathérapie » et « Nelson aime colorier les mandalas » ne sont qu’une seule et même histoire. Scindée en deux, puisque trois années se sont écoulées entre l’écriture du premier et du deuxième opus. Trois? Oui! Mais deux années séparent leurs publications respectives.

Encore deux. 

Le miroir de la dualité opère toujours en moi. Je crois avoir trouvé la glu… celle qui va recoller mes deux facettes. Mais en attendant, il faut continuer de composer avec les deux moi!

Une artiste aux multiples facettes

Vous me découvrez à travers l’écriture. « Chathérapie » est mon premier opus, et sûrement pas le dernier! De nombreuses idées grouillent dans ma tête et se posent sur le papier pour continuer dans cette voie.
Ce qui m’anime? Ecrire une histoire qui a du sens vient donner du sens à la mienne. Les livres m’ont accompagnés sur mon chemin, certains mots m’ont parfois émue jusqu’aux larmes. A mon tour, j’ai besoin de transmettre des mots qui viennent toucher le coeur. C’est le plus beau cadeau que j’aimerais vous offrir.
Je suis France, écrivain.

Dans ce blog, vous découvrez également ma passion pour les mandalas. Je ne l’avais pas prévu, ces dessins géométriques sont entrés chez moi par la grande porte, et n’en sont jamais sortis! Après eux, sont arrivés les coloriages divers et variés. Pourquoi cette activité serait-elle réservée aux enfants? Oui je colorie, et je l’assume! Tous les prétextes sont bons pour m’immerger au milieu des couleurs : des feutres, des crayons de couleurs, des pastels, des crayons aquarelle… Ne me demandez surtout pas de choisir : je les ai tous! J’ai besoin de cette diversité de tons et de textures pour mon plus grand plaisir.
Je suis France, artiste.

Enfin, j’aime la musique. L’écouter est très sympa, mais la laisser circuler à l’intérieur de soi est tellement plus riche. Imbiber toutes nos cellules de cette énergie sonore, sentir les notes de musique au bout des doigts, capter la vibration du son sur ses cordes vocales et en faire ressortir toute sa puissance, voilà mes deux autres moteurs : le piano, et le chant. Pour cela, je me suis entourée d'un professeur, animée par la même énergie que moi : l’humain. Oubliés les cours académiques et rébarbatifs : bienvenue dans le plaisir de faire de la musique en restant aligné avec tout son être. En réalité, je dois l’avouer, ce n'est pas qu'une simple prof de piano pour moi… c'est avant tout une amie. Et quand c’est le coeur qui parle, on ne peut que s’envoler!  
Je suis France, musicienne.

Ne me demandez pas de choisir : je suis tout ça à la fois… et peut-être même plus encore!

Si l’envie vous en dit, je vous donne rendez-vous ici pour continuer de découvrir toutes mes créations ;-)

Mon parcours professionnel

Dès mon plus jeune âge, j’ai été attirée par les matières scientifiques, avec de grosses facilités pour les mathématiques et autres calculs. Après le bac, j’ai opté pour des études en diététique. Tout me semblait cohérent avec mes besoins : études courtes car je souhaitais travailler rapidement et être autonome…, possibilité de travailler en libéral.

Et oui, déjà très jeune mon désir de liberté se faisait ressentir…

Diplôme en poche en 2000, je m’installe en 2003 en cabinet libéral, bien plus tôt que ce que j’imaginais! A ce moment-là, le coeur de mon métier est principalement basé sur la diététique traditionnelle : répartition des repas et calcul de la ration quotidienne selon les calories (tout ce que l’on peut encore entendre de nos jours…).

Mais je me retrouve rapidement confrontée à de grosses différences entre la théorie apprise à l’école et la réalité apportée par des individus en souffrance avec leur façon de s’alimenter. La diététique m’apparaît de plus en plus incomplète et imprécise sur le plan physiologique, et trop éloignée de l’humain. Le contact quotidien avec les patients m’ouvre de nouveaux champs inconnus, totalement absents de ma formation initiale : la communication et la psychologie.

Pendant 5 ans, j’essaye d’améliorer ma pratique en diététique, aidée par l’observation et l’écoute de mes patients, et ma curiosité naturelle qui me dirige vers de nombreux livres (et oui, déjà…) et stages variés sur le développement personnel. Mais rien n’y fait : les déséquilibres persistent, ainsi que les questions physiologiques sans réponses. Je me suis parfois interrogée sur la nécessité de continuer à exercer ce métier...

C’est en 2008 que je découvre la Chrono-nutrition®, par l’intermédiaire d’une collègue diététicienne, rencontrée au hasard d’un séminaire de développement personnel. (Hasard? mais c’est bien sûr…!)

Ma première impression était empreinte de scepticisme : il m’était difficile d’imaginer l’importance de l’horloge biologique dans la nutrition. Difficile de ne pas voir tout ceci comme une «énième méthode pour maigrir»... Mais la curiosité l’a emportée, et m’a entraînée dans une librairie (quelle bonne idée!), juste pour voir ce qu’il raconte dans «Mincir sur mesure grâce à la Chrono-nutrition»...

Ce livre a changé ma vie!

En m’intéressant au sujet en profondeur, j’ai trouvé toutes les réponses que je cherchais, et que la diététique n’apporte pas. J’ai ensuite totalement intégré cette approche nutritionnelle grâce à ma formation avec le Dr DELABOS, dispensée dans les locaux de l’IREN à Rouen (entre 2009 et 2010). Me voilà officiellement Chrono-Expert!

Depuis, ma pratique quotidienne ne cesse de me confirmer que tout s’équilibre dans l’organisme lorsqu’on sait le respecter.

La Chrono-Nutrition® répond parfaitement à toutes mes attentes sur le plan nutritionnel, et je continue de vous accompagner pour vous permettre de l’intégrer dans votre hygiène de vie. De la même façon que l’on apprend à conduire un véhicule, on apprend à manger et à respecter notre corps, tout en se faisant plaisir! 

En parallèle de mon parcours scientifique, j’ai également commencé à écrire sur un blog en 2007, en publiant quelques billets d’humeur sur la diététique, certainement entraînée par un besoin de m’exprimer sur les sujets qui me faisaient réagir. Et peut-être même l’envie de transmettre un peu de mon esprit critique... car dans le milieu de la nutrition, on entend tout et son contraire : pas toujours facile de s’y retrouver. Le jargon scientifique n’est pas toujours explicite : j’aime vous le simplifier et le rendre accessible.

J’ai donc écrit au gré de mes inspirations, en affinant mon style d’écriture au fil des ans, et simplement guidée par mon feeling. 

(Remarque : tous ces billets sont aujourd’hui disponibles sur mon blog intitulé « Direction Bonne Heure »)

Mais l’écriture était également un rêve depuis très longtemps... Ecrivain? Un roman? Moi qui n’ai aucune formation littéraire? Et pourquoi pas? Après tout… pourquoi tout ranger dans des boîtes étiquetées? Pourquoi m’interdire d’accéder au domaine littéraire sous prétexte que l’école m’a appris qu’il était contraire au domaine scientifique, et qu’il me fallait choisir?

Je n’avais jamais écrit davantage que ces quelques pages, de ci, de là, jusqu’à ce que la vie me pousse à concrétiser mon rêve. En 2012, je participe au concours organisé par les éditions «Au Verso» : il est temps d’écrire mon premier roman. Une grande première, un vrai challenge... une victoire : « Chathérapie » est né!

Vous connaissez la suite!

Je vis désormais en équilibre entre la nourriture du corps et la nourriture de l’esprit.

Et pour une Balance comme moi, l’équilibre… c’est important!

Ma rencontre avec les mandalas

Dans l’onglet « Photos », vous pourrez trouver un album avec mes plus beaux mandalas. Bien plus qu’un passe-temps, j’ai découvert un véritable moyen d’exprimer ma créativité avec les couleurs. Pourquoi les mandalas? me direz-vous…

Il s’agit tout simplement d’une histoire de rencontre… 

Le mandala a toqué à ma porte en décembre 2013, alors que je flânais dans les librairies pour mes derniers achats de Noël. Je n’arrêtais pas de voir tous ces cahiers de coloriage pour adultes, dont les mandalas. Mes yeux et tout mon être étaient attirés par ces belles formes à remplir de multiples arc-en-ciel.

Mais ma petite voix idiote (celle que je n’écoute plus!) me répétait en boucle : « Colorier? A ton âge? Tu n’as pas des choses plus sérieuses à faire? »

Ah… 

Quand même, j’aime bien colorier… et puis ça fait longtemps… je crois bien que je n’ai pas pu colorier suffisamment pendant mon enfance, alors que j’adorais ça… Je voudrais juste essayer, pour voir si c’est toujours aussi agréable. Même si « ça ne sert à rien »… 

Si, ça sert à se faire plaisir. Toujours le même refrain du « pour quoi faire ? » qui chante dans ma tête dès qu’il s’agit du plaisir.

Et puis… apparemment je ne suis pas la seule dans ce cas, puisqu’on en trouve partout, du coloriage pour adultes.

J’ai donc fini par faire taire ma voix idiote : j’ai acheté un PETIT cahier de mandalas et quelques crayons de couleur. 

Les premiers coloriages ne m’ont pas contentée. Le cahier a failli terminer aux oubliettes, sous une couche de poussière et les toiles d’araignée bien sûr.

Mais la vie étant bien faite… quand une rencontre doit se faire, elle a lieu!

Quelques semaines plus tard, j’ai donc retrouvé les mêmes cahiers de coloriage dans un nouveau magasin. L’envie d’acheter de nouveaux cahiers était très forte, mais j’avais à peine commencé le premier… « Sois raisonnable, voyons! » Et cette fois-ci, ils vendaient des feutres pour colorier… 

Mais c’est bien sûr! Me voilà partie pour essayer une nouvelle façon de colorier. 

Bingo! Le plaisir est arrivé immédiatement, et le cahier s’est rempli de couleurs à une vitesse incroyable. J’avais donc besoin de feutres, comme les enfants qui apprennent à dessiner! Mes premiers mandalas étaient nés, le contact avec eux était très agréable, quant à mes doigts… ils étaient souvent tachés de multiples marques colorées. Tant pis! Tant que ça m’amuse, c’est bien l’essentiel.

Ma curiosité m’a permis de trouver de nombreux modèles de mandalas à télécharger gratuitement ; j’ai même essayé des marques différentes de feutres, j’en deviens presque experte! Si vos enfants vous disent que « ces feutres là sont nuls pour dessiner ou colorier », croyez-les! Certains sont plus agréables que d’autres.

Le printemps fut chargé et difficile sur le plan émotionnel… les mandalas m’ont permis de m’apaiser, de calmer ce feu intérieur. En effet, cette forme géométrique particulière harmonise les deux hémisphères cérébraux, et a des vertus pour rétablir l’équilibre en nous ramenant au centre. J’ai testé d’autres types de coloriages, mais ils ne me procurent pas le même plaisir que le mandala. 

La rencontre avec les mandalas a continué sur un marché aux livres d’occasions, où j’ai trouvé la pépite que j’attendais sans le savoir : « Mandalas, retrouver le divin en soi ». Un livre paru en 1985… Ah bon? Ce n’est pas juste un effet de mode alors? 

Me voilà donc captivée par l’origine du mandala, tout en gardant le plaisir simple de le colorier. 

Désormais, j’ai ressorti les crayons de couleur, juste pour essayer… Et vous savez quoi? C’est très sympa aussi! Mais j’ai constaté qu’il vaut mieux être détendu au départ pour que le rendu soit harmonieux. 

Le feutre permet me décharger rapidement ma créativité, de façon fluide, alors que le crayon apporte davantage de nuances et de douceur.

Bref. J’adore les mandalas!

Confession : je suis book-limique!

Définition d’une personne book-limique : individu qui ne doit pas entrer dans une librairie ou flâner sur un marché aux livres sans risquer d’en ressortir avec au moins 3 livres achetés, bien que son étagère regorge d’au moins 15 livres en attente de lecture! En effet, en présence de livres, l’individu book-limique subit une pulsion interne incontrôlable qui le pousse à acheter des livres, comme si sa vie en dépendait.

Oui, je fais partie de ces individus… et j’assume! 

Mon rêve qui devient réalité...

Comment passer du rêve à la réalité en 10 étapes? 

Etape 1 : Rêver d'écrire, d'être publiée. Rêver pendant des années, en écrivant beaucoup pour moi, très peu pour être lue... Lire beaucoup d'auteurs que j'admire, qui m'inspirent, me font rêver. Du virtuel, encore et toujours...

Etape 2 : Voir une annonce en bas de chez moi : "Les Editions Au Verso organisent un concours de roman". Réaliser qu'il s'agit d'un très gros signe que la vie m'envoie : impossible de passer à côté!

Etape 3 : Commencer à stresser : il faut rendre le manuscrit dans 5 mois. Aucune ligne n'est écrite... Challenge maximum, premier défi : suis-je vraiment capable d'écrire une histoire?

Etape 4 : Trouver l'idée du roman comme une évidence. Entendre immédiatement la petite voix intérieure idiote qui me dit : "Mais qui va s'intéresser à cette histoire?".
Tais-toi la voix. J'ai un roman à terminer. 

Etape 5 : Ecrire l'histoire en même temps que je la découvre sous mes yeux. Une aventure féline extraordinaire, riche en émotions. Des paquets de kleenex qui défilent en même temps que les phrases et les mots. Le titre est évident : "Chathérapie".

Etape 6 : Rendre le manuscrit dans les temps. Date limite extrême. Ouf : challenge réussi. 

Etape 7 : Recevoir la réponse du concours... C'est perdu, je ne serai pas publiée à titre d'éditeur. Mais le manuscrit était retenu dans les 5 derniers : on me propose quand même une publication. A moi de décider.

Etape 8 : La décision est prise : oui, je serai publiée. Non, je ne suis pas encore prête. Evacuer toutes ces émotions, tout est allé tellement vite... je n'y crois pas! Laisser décanter, 6 mois de plus...

Etape 9 : Signer le contrat. Faire de belles photos. Découvrir la couverture. Tenir le premier exemplaire dans mes mains. Mon rêve a désormais pris forme, il est concret, je peux le palper... Champagne!

Etape 10 : Préparer les derniers détails pour la première dédicace. 
Jour J : 5 octobre 2013. Un beau cadeau... la veille de mon anniversaire!

J'ai fait le grand plongeon : me voici aujourd'hui dans le bain de l'univers littéraire pour vous faire découvrir mon premier ouvrage. 
J'espère que vous prendrez du plaisir à barboter entre mes lignes!

RECHERCHE
Newsletter

Vous voulez participer
à ce Slog,
écrire des commentaires,
partager votre point
de vue ?

A la une
Sur Facebook
CONNECTEZ-VOUS

se souvenir de moi

Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous pouvez faire une demande pour le recevoir par email, cliquez-ici!

Votre message vient d'être envoyé, nous nous efforcerons de vous répondre dans les plus bref délais.
L'équipe du Slog

Contactez-nous

Votre message concerne :

*

*

Gestion de votre Slog

Accès à la gestion des paramètres de votre Slog