Evelyne Patricia LOKROU

dim. 29 janvier 2017 Bienvenue sur mon Slog. Mes livres sont disponibles(amazon.fr; chapitre.com;Edilivre;Thélès;Elzévir;Fnac.com...MERCI



Blog de Evelyne Patricia LOKROU

Amour suivi de Âme Tourmente (extrait)

Remède


Le téléphone sonne, sonne
Véritable tambour qui résonne et résonne encore
Mon coeur fait boum
Boum et boum encore
Dans tout mon corps
C'est un acceptable feu d'artifice


Nous ferons mentir les pronostics
Changer les statistiques
Nous ferons au mariage plein d'éloges
Tout au long du parcours
Ralentir les aiguilles de l'horloge
Changer nos attitudes
Apprivoiser l'habitude
Et trouver le remède contre la fin de l'Amour


Pas besoin d'user d'artifices
Pour te dire je t'aime
Je choisis de tous les thèmes
Celui pour lequel mon être flanche et flanche encore
Mon hippocampe, telle une solide roche
Mon amour s'accroche, comme un comédien sur les
planches 


Nous ferons mentir les pronostics
Changer les statistiques
Nous ferons au mariage plein d'éloges
Tout au long du parcours
Ralentir les aiguilles de l'horloge
Changer nos attitudes
Apprivoiser l'habitude
Et trouver le remède contre la fin de l'Amour


Mon âme jamais ne te ment
Elle campe tes sentiments
Pas besoin que je décampe
Je te donne mon assentiment
Toi et moi, mon Amour
C'est pour tout le temps
Nous ferons mentir les pronostics
Changer les statistiques


Nous ferons au mariage plein d'éloges
Tout au long du parcours
Ralentir les aiguilles de l'horloge
Changer nos attitudes
Apprivoiser l'habitude
Et trouver le remède contre la fin de l'Amour


Le temps passe
Les liens se cassent
S'absente la quiétude
Et je me remplis d'inquiétude....

(Pour la suite, mon livre «Amour suivi de Âme Tourmente»):

http://www.edilivre.com/amour-poemes-evelyne-patricia-lokrou.html#.VaJxmTGG_wM

 

 

Pour tous mes livres sur EDILIVRE:

                                           http://www.edilivre.com/catalogsearch/result/?q=lokrou

Histoire noire (poésie) extrait

Encre noire


Encre noire
D'un soir
Où versent les étoiles
Mille astres voilés


Douces complicités
D'hippocampes
Inséparables
Insondables


Sages frissons
Dans les coeurs
Chandeliers
Où chante l'hiver


Encre noire
Sur ton âme
Sombre
Et Solitaire


Encre noire
Encre cri
Encre soir
Encre Vie 

http://www.edilivre.com/histoire-noire-poesie-evelyne-patricia-lokrou.html#.VW5ZFjGG_wM

Tous les livres Edilivre:

http://www.edilivre.com/catalogsearch/result/?q=lokrou

Écoute ( tiré de Adolescence)

Écoute

                  À Papicho

Ce matin, comme un présage, la pluie est tombée

En balayant sur son passage, la joie et le calme serein;

La mort comme un voleur s'est faufilée

À travers le tumulte des eaux faisant naître mon chagrin

 

Dans la fleur de ta jeunesse, tu as fait fi de l'âge

Et avec les anges, tu as affronté ton destin, courageusement;

Sans bruits, sans pleurs, comme un sage,

Tu as bravé l'ennemi de l'existence, chaleureusement

 

Écoute changer les voix et les coeurs !

Écoute pour le croire, ô solitude,

Les paroles en mes pleurs !

 

Écoute chanter en choeur !

Écoute pour le voir, ô incertitude,

La douleur en mes pleurs !

Voir les autres poèmes dans mon recueil de poèmes (Adolescence). merci!

http://www.edilivre.com/catalogsearch/result/?q=lokrou

Voici le lien d'une interview réalisée sur Les Éditions Edilivre-Aparis!

http://www.edilivre.com/communaute/2012/11/20/rencontre-avec-evelyne-patricia-lokrou-auteur-de-adolescence/

Extrait de Amour et recueillement

 

Déprime d'un coeur solitaire

Dans un coin de ton immense solitude,
Assis avec toi, pour seule compagnie,
Tu recherches, dans ta mélancolie,
Le souvenir, clair ou imprécis,
D'un amour autrefois partagé.
Et le jour qui décline, sur ta triste solitude,
Par la fenêtre fermée,
Sur un soir tout chagrin,
Te rappelle que l'amour, hélas, a une fin.

 ( Un poème tiré de mon livre Amour et recueillement (poésie-peinture) publié par Les Éditions Elzévir)

Extraits de Comme un poème (poèmes)

Cher enfant

Que j'aime entendre, cher enfant,
Ta voix belle et tendre,
Comme un long murmure vacillant,
Dans ce triste vent !
Comme une rose qui s'éveille
Avec la rosée du matin,
Mon âme rêveuse s'éveille
À un désir lointain.
Sur tes joues d'enfant,
Je pose mille coeurs
Comme un bouquet de bonheur
Emporté par ce glacial vent.
Que j'aime voir, cher enfant,
Ton doux sourire des cieux,
S'offrir comme des cadeaux précieux,
Pour faire frissonner ma peau d'éléphant !
À te voir marcher, en cadence,
On dirait une danse
Pour crier sur toutes les ondes
Que tu es désormais au monde.
Que j'aime t'entendre,
Que j'aime te voir,
Cher enfant !
Comme une rose qui s'éveille
Avec la rosée du matin,
Mon âme rêveuse s'éveille
À un désir lointain.
Sur ton front d'enfant,
J'inscris mille espoirs
Et j'ouvre mille tiroirs
Vers un avenir déclinant.
Que j'aime entendre, cher enfant,
Ta voix belle et tendre,
Que j'aime voir, cher enfant,
Ton doux sourire plein d'espoirs !

 

Jette la haine

La haine qui t'accable,
Comme l'enfant déshérité,
Tordrait cet arbre misérable
Planté au milieu des méchancetés.

Ravale ta peine éternelle
Pour des rires joyeux et maternels
Enivre-toi de soleil, Femme
Et jette la haine dans les flammes !

 

Royaume (Née au 20e siècle)

Voyageurs

 

Voyez-les parfois sur les routes du Monde Ces éternels voyageurs

Tenir un bâton dans leur main en vrais pèlerins acharnés Ces voyageurs

Rencontrez-les souvent sur les chemins retirés Ces voyageurs

Chargés comme de magnifiques mulets irremplaçables Ces infatigables voyageurs

Regardez-les jouer avec leur gourde indispensable Ces voyageurs

Qui pendà leur poignet comme un bracelet porte-bonheur Ces superstitieux voyageurs

Ils sillonnent vos belles régions avec bonheur Ces voyageurs

Observez-les passer avec leur gros sac au dos Ces voyageurs

Voyez-les sur leurs vieux et précieux vélosCes étonnants voyageurs

Apercevez-les sur vos fantastiques et glorieux sentiers Ces voyageurs

Entendez-les et écoutez-les se confier Ces impressionnants voyageurs

Souffrez qu'ils vous arrêtent pour demander leur chemin Ces voyageurs

Leur vieille et utile carte à la main Ces optimistes voyageurs

Comme tous les touristes du Monde Ces voyageurs

Le grand oiseau en fer Courageux voyageurs

Dans le ciel clair Voyageurs

Connaît vos secrets Mystérieux voyageurs

Vous délaissez vos regretsVoyageurs

Dans les bateaux du Monde Voyageurs

Sur les mers profondes Intrépides voyageurs

( Extrait de Née au 20e siècle, recueil de poèmes, tiré de mon Recueil ROYAUME, publié par Les Éditions Thélès)

http://www.theles.fr/catalogue/roman?page=16 (royaume)

http://www.amazon.fr/lokrou-evelyne/s?ie=UTF8&page=1&rh=i%3Aaps%2Ck%3Alokrou+evelyne 

(TOUS les livres)
Pour trouver TOUS les livres sur www.amazon.fr (Cherchez Evelyne Lokrou, Lok Evelyne et Lo Evelyne)

Bonne lecture!

RECHERCHE
Newsletter

Vous voulez participer
à ce Slog,
écrire des commentaires,
partager votre point
de vue ?

A la une
CONNECTEZ-VOUS

se souvenir de moi

Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous pouvez faire une demande pour le recevoir par email, cliquez-ici!

Votre message vient d'être envoyé, nous nous efforcerons de vous répondre dans les plus bref délais.
L'équipe du Slog

Contactez-nous

Votre message concerne :

*

*

Gestion de votre Slog

Accès à la gestion des paramètres de votre Slog