Les Chroniques de Mlv

sam. 18 novembre 2017 Le Slog s'arrête...mais je vous retrouve ailleurs très bientôt !



Rencontre avec Sophie Tal Men !

03/09/2016

 Ces dernières semaines, parmi les lectures choisies au hasard de ma PAL, de mes envies,   «Les yeux couleur de pluie» fut une très jolie surprise. C'est avec plaisir que j'accueille aujourd'hui Sophie Tal Men, qui  a gentiment accepté de répondre à un petit questionnaire,  je la remercie à nouveau pour sa disponibilité, et vous laisse en sa compagnie, afin de découvrir son parcours ainsi que ses futurs projets littéraires ! 

 

 

 

Les yeux couleur de pluie - Sophie Tal Men - Éditions Albin Michel 

 

Les Chroniques de Mlv : Bonjour Sophie, merci  d'avoir accepté de répondre à quelques questions. Tout d'abord, comment le virus de l'écriture est entré dans votre vie? 

Sophie Tal Men :  L’écriture m’accompagne depuis que je suis enfant. J’ai toujours aimé être dans la création: poèmes, dessin, théâtre... Laisser libre cours à mon imaginaire débordant. Activités artistiques que j'ai dû mettre de côté après le lycée en me consacrant pleinement à mes études de médecine. L'année dernière fut le moment pour moi de rattraper le retard. Si retard il y a…

Beaucoup de médecins écrivent sans que l’on connaisse forcément leur formation initiale. Prenez Jean-Christophe Rufin, il était neurologue comme moi, mais a très peu exercé. Oliver Sacks est aussi une référence. C’est son livre « l’homme qui prenait sa femme pour un chapeau » qui m’a donné envie de faire médecine. Le cerveau est un organe qui me fascine et j’ai le sentiment d’en découvrir un peu plus chaque jour en faisant ce métier!

Je voulais raconter quelque chose de différent par rapport à ce qu’on peut lire ou voir sur le milieu médical. Un univers plus intime, moins spectaculaire. L’hôpital est un vivier propice à l’écriture : nous rencontrons une multitude de gens et sommes amenés à rentrer très rapidement dans leur intimité. Des moments forts, chargés émotionnellement. C’est particulièrement vrai en neurologie où nous sommes confrontés au handicap et aux bouleversements que cela engendre pour le patient et son entourage.

 

Les Chroniques de Mlv : Dans un premier temps «Les yeux couleur de pluie» a rencontré le succès via  l'auto-édition.  Pourquoi ce choix ?

Sophie Tal Men J’ai achevé le manuscrit des « yeux couleur de pluie » en février 2015. Sans trop savoir comment procéder par la suite. Je connaissais la plateforme kdp d’Amazon et j’avais pu suivre quelques « sucess story ». Mais j’avoue que l’idée de m’exposer en auto-éditant mon texte seule sur internet m’effrayait beaucoup. J’avais peur qu’on me reconnaisse, qu’on me critique et qu’on me juge. Compliqué d’avoir confiance en son manuscrit – suffisamment pour le publier - quand les seuls retours sur le texte sont ceux de la famille et des amis proches. Public conquis d’avance.

Je l’ai donc d’abord envoyé à 16 grandes maisons d’édition. En croyant au miracle : que le texte soit repéré parmi les 40 reçus quotidiennement. Les réponses pouvaient mettre plusieurs mois, c’était noté sur leur site. Je le savais et pourtant… cela m’a semblé très long. Interminable. Je pensais sans cesse à mes personnages : Marie-Lou, Matthieu, qui m’avaient fait vibrer durant ces longs mois d’hiver et que j’avais eu tant plaisir à faire évoluer au fil des pages. Impossible d’imaginer qu’ils puissent rester au fond de mon tiroir ! Impossible ! J’avais besoin d’être lue, besoin des retours de lecteurs inconnus. Comme quand on attend un bébé, que la fin des 9 mois approche et qu’on trépigne d’impatience.

Au bout de deux mois, seules deux maisons m’avaient répondu négativement. Le texte ne rentrait pas dans leur ligne éditoriale. Phrase évasive passe-partout qui me faisait me demander si le texte a vraiment été lu. L’écriture du manuscrit commençait à être loin et la confiance que j’en avais s’étiolait au fil des jours.  Alors je décidai - poussée par mes proches – de choisir moi-même le jour de l’accouchement. Il se ferait à la maison, seule, devant mon ordinateur. Et en un clic, la peur au ventre, je postai mon texte le 29 avril 2015 sur kdp. Sur ma page auteure, une femme en ciré jaune posait de dos. Mon éditrice quelques mois plus tard pensa à un coup-marketing. J’étais juste incapable à ce moment de montrer mon visage.

 Alors que l’attente m’avait semblé si longue les mois d’avant. Là, ce fut l’excès inverse. En seulement 15 jours, les ventes ont explosé et je me suis retrouvée dans le top 10 des ebooks d’Amazon. Au bout d’un mois, j’étais numéro 1. Avec plus de cent téléchargements par jour !

Je me souviens avoir été très vite appelée par l’équipe d’Amazon se demandant qui était l’auteure inconnue arrivant en tête de leur palmarès. Plusieurs coups de téléphone ont suivi plus improbables les uns que les autres. Une grande maison d’édition puis une deuxième...

Comme le début de cette aventure d’auto-édition, ce fut juste un rêve. Je suis allée fin juin à Paris rencontrer deux maisons d’édition. L’accueil fut très chaleureux. Un vrai tapis rouge ! À tel point que je ne savais pas laquelle des deux choisir en rentrant en Bretagne. La liste des auteurs déjà édités chez Albin Michel (Van Cauwelaert, Nothomb, Pancol, Ledig…), la rencontre avec Lina mon éditrice, la confiance et la motivation de leur directeur éditorial : Richard Ducousset m’ont définitivement convaincue.

 

Les Chroniques de Mlv«Les yeux couleur de pluie» est le premier opus  d'une trilogie. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les deux prochains tomes ? Sont-ils déjà en cours d'écriture ?

Sophie Tal Men  : Comment m'éloigner de Marie-Lou et de Matthieu après le dernier chapitre ? Impensable ! Vous les retrouverez donc au printemps prochain, toujours chez Albin Michel. L'écriture est déjà terminée avec des retours très positifs du comité de lecture de la maison.

Tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il y aura encore plus de Matthieu. Que je me suis vraiment   amusée avec son personnage. On y retrouvera la Bretagne dans une version plus estivale, l’univers hospitalier, celui de la neurologie mais aussi celui de la psychiatrie... J’ai hâte d’avoir vos retours de lecture ! Je suis actuellement en pleine rédaction du 3ème volet... J’y ai pris goût, on ne m’arrêtera plus !

 

Les Chroniques de MlvDans une journée, quel  est le moment le plus propice à l'écriture ?

Sophie Tal Men  : L’inspiration me vient le soir quand mes trois enfants sont couchés. Seul moment de la journée où je peux me poser et laisser libre cours à mon imagination. Un moment précieux et ressourçant.

 Mes personnages sont toujours dans un coin de ma tête au travail. Quand il m'arrive d'avoir une idée entre deux consultations, je la gribouille sur un bout de papier ou dans les notes de mon téléphone pour l'exploiter le soir venu au son de la trompette d'Ibrahim Maalouf.

 

Les Chroniques de Mlv : Qu'il soit de la rentrée littéraire, ou de quelques mois, avez-vous un  coup de cœur littéraire à partager avec nous ?

 Sophie Tal Men : Deux coups de cœur ces derniers mois. Deux écritures rythmées qui se lisent le sourire aux lèvres. Qui traitent des sentiments, des relations aux autres, du temps qui passe et qui nous renvoient à notre propre vie.

« Tu comprendras quand tu seras grande » de Virginie Grimaldi.

«  On dirait nous » de Didier Van Cauwelaert. Et ce n’est pas parce qu’il est chez Albin Michel ! Je le suis depuis longtemps

 

Je remercie infiniment Sophie Tal Men pour avoir accepté de répondre à cette interview, et vous invite à poursuivre cette rencontre en allant sur sa page Facebook  ICI, ainsi qu'en découvrant la rencontre de Marie-Lou et Matthieu dans «Les yeux couleur de pluie», si ce n'est déjà fait !

  

© Les Chroniques de Mlv - 03-09-2016

Commentaires des internautes

Nombre de commentaires par page

Vous pouvez insérer votre commentaire ici




Captcha

Please enter the characters displayed in the image

RECHERCHE
Newsletter

Vous voulez participer
à ce Slog,
écrire des commentaires,
partager votre point
de vue ?

CONNECTEZ-VOUS

se souvenir de moi

Vous avez oublié votre mot de passe ?
Vous pouvez faire une demande pour le recevoir par email, cliquez-ici!

Votre message vient d'être envoyé, nous nous efforcerons de vous répondre dans les plus bref délais.
L'équipe du Slog

Contactez-nous

Votre message concerne :

*

*

Gestion de votre Slog

Accès à la gestion des paramètres de votre Slog